Noter cet article
  • 0.00 / 5 5
(0 votes)

Certains l’ignorent, trouvent cela étrange et pourtant :  envi peut s’écrire sans e final. Alors, envie ou envi ?

Ne pas confondre « à l’envi », locution adverbiale – qui signifie « avec émulation, à qui mieux mieux », avec envie, dans le sens de « désir » ou « besoin ».

Leur étymologie, comme leur sens, sont dès lors différents : le nom féminin envie vient du latin invidia (jalousie, haine) quand le nom masculin envi (provocation, rivalité) vient de l’ancien verbe envier dans le sens de « convier, inviter, provoquer », lui-même issu du latin invitare (inviter, engager, convier).

Ils inventent et créent à l’envi mais
Ils ont envie de créer ensemble.
Ils multiplient les provocations
à l’envi.
Cette femme est rongée d’envie. L’envie la dévore.
Il vaut mieux faire
envie que pitié.
Il lui prit l’envie
de rire à l’envi.

Retenons que si la phrase supporte un retrait de l’expression, il s’agit de la locution adverbiale « à l’envi ».
Si l’on ne peut retirer l’expression, il s’agit alors de à l’envie.

Il n’a pu résister à l’envie de lui répondre (on ne peut retirer l’expression → envie = besoin, désir).

Qu’il vienne nous voir, s’il en a l’envie (= avoir envie conjugué au présent).

Partager:
Article précédent Des mots qui font vivre. Bienvenue 2019 !
Article suivant Comme disait Zao Wou Ki